Ecolieu Jeanot

L’association C Koi Ca est créée en novembre 2005 par le regroupement d’une trentaine de personnes habitant pour la plupart Rion des Landes. Elle naît suite à un projet de solidarité avec un village péruvien nommé Coaza. Une commission environnement prend dès le départ saplace au sein de ce fourmillement d’actions. Des premières journées de nettoyage à la conception de jeux pédagogiques, la nécessité de contribuer au changement de la planète prend d’ores et déjà une place essentielle pour ces jeunes militants.

En 2007, c’est chez Jeanot Diviths qu’un idée prend racine avec la création d’un premier jardin associatif. L’équipe « C Koi Ca » s’anime et réclame le droit à une alternative. Un crédo émerge: « Réfléchir, produire et consommer différemment, d’une manière qui se veut respectueuse des humains, de l’environnement et du territoire! » Après trois années d’expériences et une année de jachère, la volonté de créer un vrai mouvement autour de ces valeurs apparaît comme une évidence.

Suite à la disparition de M. Diviths, le terrain est légué à la commune de Rion. L’association propose alors d’investir ce lieu autour d’un projet gobal, fruit d’une réflexion collective et innovante: la création d’un écolieu, outil pédagogique pour penser global et agir local !

Avec le temps, notre démarche s’est affirmée, ainsi depuis 2012 nous cherchons à travers nos différentes activités à: « Contribuer à la transformation sociale, écologique, économique et culturelle de notre territoire pour la construction d’un monde équitable, solidaire et durable. »

Notre site: http://www.jeanot.fr

Gascogne en Transition Sud-Landes

OBJET :

  • Regrouper des citoyen-ne-s et des organismes de tous horizons et de toutes opinions autour de projets collectifs, dans le but de construire ensemble des réponses à nos besoins communs.

  • Favoriser une dynamique transgénérationnelle locale destinée notamment à anticiper et à faire face, dans les meilleures conditions aux conséquences du changement climatique et de la raréfaction des énergies fossiles, dans l’esprit du mouvement des « Villes et Territoires en Transition » (« Transition Network »).

MOYENS :

  • Accompagner des démarches de mieux-être, de quête de fraternité (notamment : auto-construction, échanges locaux, qualité de vie, etc.).

  • Coordonner la mise en place, l’animation d’ateliers de réflexion, la réalisation de chantiers participatifs en liaison avec les différents partenaires qui se reconnaîtront dans le mouvement des « Villes et Territoires en Transition ».

  • Et, plus généralement, entreprendre toutes opérations légales pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet social ou susceptibles d’en faciliter l’extension et/ou le développement.