ALTERNATIBA 2018

Bonjour ami.e.s militant.e.s de toutes sortes !

comme nous vous avez du recevoir des relances de l’orga pour participer d’une façon ou d’une autre à l’édition 2018 d’ALTERNATIBA.
A Jeanot, on est plutôt partant pour participer à l’aventure et on s’est dit que certains d’entre vous seraient aussi motivés.
Nous avons montré notre capacité à s’investir collectivement pour organiser un événement militant d’envergure, alors ma/mes question.s du jour est/sont :
  • qui est chaud de l’ALTERNATIBA ?
  • date landaise ou « village landais » à Bayonne ?
Quel que soit votre positionnement, vos envies ou pas, ça serai bien d’en parler rapidement pour enclencher la dynamique dés la rentrée de janvier.
Consciente qu’une rencontre physique entre nous d’ici la fin de l’année risque d’être compliquée à mettre en place, je vous invite donc à entamer le débat de suite via ce doc en ligne, et à choisir une date de réunion en janvier ici (je peux y ajouter des dates si besoin/dispo)
A très vite donc
Bises
Nat pour C Koi ça/écolieu Jeanot

Ecolieu Jeanot

L’association C Koi Ca est créée en novembre 2005 par le regroupement d’une trentaine de personnes habitant pour la plupart Rion des Landes. Elle naît suite à un projet de solidarité avec un village péruvien nommé Coaza. Une commission environnement prend dès le départ saplace au sein de ce fourmillement d’actions. Des premières journées de nettoyage à la conception de jeux pédagogiques, la nécessité de contribuer au changement de la planète prend d’ores et déjà une place essentielle pour ces jeunes militants.

En 2007, c’est chez Jeanot Diviths qu’un idée prend racine avec la création d’un premier jardin associatif. L’équipe « C Koi Ca » s’anime et réclame le droit à une alternative. Un crédo émerge: « Réfléchir, produire et consommer différemment, d’une manière qui se veut respectueuse des humains, de l’environnement et du territoire! » Après trois années d’expériences et une année de jachère, la volonté de créer un vrai mouvement autour de ces valeurs apparaît comme une évidence.

Suite à la disparition de M. Diviths, le terrain est légué à la commune de Rion. L’association propose alors d’investir ce lieu autour d’un projet gobal, fruit d’une réflexion collective et innovante: la création d’un écolieu, outil pédagogique pour penser global et agir local !

Avec le temps, notre démarche s’est affirmée, ainsi depuis 2012 nous cherchons à travers nos différentes activités à: « Contribuer à la transformation sociale, écologique, économique et culturelle de notre territoire pour la construction d’un monde équitable, solidaire et durable. »

Notre site: http://www.jeanot.fr

Vertitude

VERTITUDE est née en janvier 2015 d’une envie de participer activement à changer le monde qui nous entoure.

Sous la forme d’une association loi 1901 à but non lucratif, notre petite organisation à taille humaine et pleine de bon sens, propose, soutient et développe des initiatives en faveur du changement de comportements individuels et collectifs pour engager la transition écologique citoyenne du territoire du Pays du Born.

Program’actions concrètes : Incroyables Comestibles Mimizan et Pays du Born, Ateliers Gratte-Terre, Surcyclage, Zéro déchet, Ciné-échange, Troc party, Happening citoyen, Brigade de gourdes de compote, La Ruche qui dit Oui ! de Mimizan…

Envie d’en savoir plus : Cliquez ! Vertitudez ! ou retrouvez-nous sur notre page Facebook !

VERTITUDE LOGO

AgoraMobile 40

 

L’AgoraMobile est l’outil du collectif « Agora Citoyenne 40 » : Il s’agit d’une Remorque équipée d’écrans vidéos sur 3 côtés, d’informatique, et d’une sonorisation, destinés à diffuser de l’information.

 

Les OBJECTIFS du Collectif :

Promouvoir l’information et la liberté d’expression sociale, culturelle et artistique, au moyen de Forums itinérants ou toute autre forme d’actions dans le respect de la législation en vigueur.

Rendre accessible et promouvoir l’information alternative absente des médias traditionnels, afin d’offrir des outils d’analyse permettant à chacun-e-s de se construire une opinion personnelle.

Développer des initiatives alternatives économiques équitables, écologiques, des circuits-courts permettant aussi l’autofinancement de l’association.

Informer sur les actions d’organismes ou mouvements liés à la santé publique, à la citoyenneté, et à la protection de l’environnement.

Alerter, sensibiliser les citoyens en cas de violation des droits fondamentaux.