CONFERENCE LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES

Date / Heure
30 Jan 2019
20h00 - 22h30

Emplacement
Salle Félix ARNAUDIN
111, avenue du Maréchal Foch
40992 Saint-Paul-lès-Dax

Organisateur
attaclcs

Contact
ATTAC Landes Côte Sud
mailto : likoukabrazza@yahoo.fr
tel : N/D
web :

Catégories :


Description :
La pollution ElectroMagnétique [EM] moderne (mobile, DECT, baby phone,
WIFI, Bluetooth, four micro-ondes, antennes relais, compteurs communicants,
objets connectés) menace notre santé à moyen et long terme, de par son
caractère pulsé (radicalement différent des ondes continues d’antan), son
intensité, son omniprésence, ses effets cumulatifs, sa proximité et ses effets
convergents, sans précédent, avec les autres pollutions (chimie, métaux
lourds, etc…).
Cette pollution EM a deux types d’effets toxiques sur nos cellules : les effets
thermiques et surtout, les effets biochimiques. Or, les limites
réglementaires actuelles, établies sous l’influence du lobby des ondes, ne
concernent que les effets thermiques immédiats (jusqu’à 6min maxi).
La synthèse de 1800 études indépendantes (Bio-Initiative 2007-2012), a conclu
à l’évidence des effets toxiques sur le corps (stress cellulaire, perturbations
hormonales, immunitaires & cognitives, maladies neurodégénératives,
cancers).
Contrairement à ce que prétend l’ANSES dans son rapport partial du
27/03/2018, suffisamment d’éléments scientifiques sont d’ores et déjà établis
pour mettre en application le principe de précaution (loi 95-101) et lancer des
actions préventives.
La science progresse dans la compréhension des mécanismes biologiques en
œuvre. Mais le lobby industriel, privilégiant ses intérêts financiers face aux
enjeux de santé publique, cherche à instiller le doute et à retarder l’application
de normes nettement plus respectueuses de la santé. Cette technique de
diversion fut déjà utilisée pour les scandales passés du tabac, de l’amiante
et du médiator.
Dans ce contexte, les Electro-HyperSensibles (EHS) sont nos lanceurs
d’alerte. Leurs maux ne sont pas psychologiques : ce sont les sentinelles de ce
qui nous attend à une plus grande échelle, dans les années à venir.
Pourtant, réduire l’exposition aux effets néfastes des OEM est possible,
grâce à de nombreuses alternatives simples (réseau d’antennes GSM de très
faible puissance / Connexions filaires privilégiées dans les habitations / Fibre
optique/Mise à la Terre…).
Exigeons un abaissement des niveaux d’exposition, compatibles avec la
santé publique, selon la résolution du Conseil de l’Europe N°2011-18